Le sel des Salines de Guérande

Au pied de la cité médiévale de Guérande, Gwenn-Rann en breton (pays blanc), s'étendent 2.000ha de marais salants.

Le sel guérandais plonge ses racines dans l'histoire. On le récoltait sur la presqu'île dès l'Age de Fer. On dénombre encore aujourd’hui 5 salines de l’époque carolingienne toujours exploitées sur le marais.

Depuis plus de 1.000 ans, les hommes les ont façonnés pour y produire du sel en utilisant, tout simplement, les éléments de leur environnement : l'argile, la mer, le soleil et le vent.

Lors des marées de forts coefficients, deux fois par jour, l'eau de mer venue du large pénètre dans le marais...

Le paludier, en ouvrant une vanne, lui donne accès à la vasière...

Puis, le soleil et le vent, associés au savoir-faire du paludier, vont permettre son évaporation jusqu'à la cristallisation finale du sel dans les oeillets.

Cliquez ici pour plus d'informations